QRcode
Banner
Banner
FR -
Imprimer
Search
Diapos
Plan
Contact
QRcode

ACCUEIL  >>   MATÉRIELS  >>   MENU_FIN
   
< - >  Rouler  —   Être assis  —   Être vu, voir  —   Être entendu  —   Repousser  —   Se protéger  —   Transporter  —   GPS  —  
              Tableau de bord  —   Boire  —   Picnic  —   Camper  —   Remorquer  —   Dépannage  —   Communiquer
Selle

REMORQUE EN CYCLO-RANDONNÉE

Nous avions toujours pratiqué la cyclo-randonnée avec 4 sacoches par vélo.

Mais nous avons choisi de rajouter le camping à notre panel de mode d'hébergement pour les raisons expliquées à la page Hébergement - chapitre Camping.

Dès lors il nous a fallut rechercher un auxiliaire de transport... une remorque.

Les cyclorandonneurs-campeurs que nous croisons sont équipés :

  • De rien ! Ce sont des jeunes surchargés avec sac à dos (aïe aïe aïe le dos !) et un sérieux monticule hétéroclite sur le porte bagage, générateur d'instabilité de par le rehaussement important du centre de gravité du vélo.
  • De remorque à deux roues pour transport d'enfant, recyclée en transport générique.
  • Plus rarement de remorque monoroue.

Le cas "rien" est décrit suffisamment négativement pour comprendre ce que nous en pensons !

La remorque à deux roues est super pratique mais elle a un gabarit significatif en largeur. À l'étranger (au moins en Suisse, Allemagne, Pays-Bas) les pistes cyclables sont suffisamment bien conçues pour la cyclo-randonnée, cela ne pose quasiment pas de problèmes.

Par contre en France les pouvoirs publics (nationaux et régionaux) ignorent dans leur grande majorité les contraintes de la cyclo-randonnée. Ils ne raisonnent que pour les pistards de route ou les promeneurs du week-end. Par conséquent les pistes, quand elles existent, sont truffées de plots, chicanes et autres joyeusetés.

Dans ces passages délicats un vélo de cyclo-randonnée avec ses 4 sacoches c'est déjà sportif, avec une remorque cela l'est encore un peu plus.

Donc nous préférerions une remorque monoroue. Bien mais quel modèle ?

Pour satisfaire notre farouche volonté de fuir autant que possible les routes, nous devons parfois emprunter des chemins pas très carrossables. Même si c'est de courte durée, cela peut mettre à rude épreuve le matériel... ça casse ces choses là !

De plus, même dans les chemins de halage, il y a des surprises. Les grands arbres qui décorent magnifiquement nos canaux, ont l'idée saugrenue de lancer leurs racines en travers du chemin... à raz du sol. Il est alors possible de trouver ces pseudos rails de chemin de fer en travers du chemin tous les 10 mètres... sur des kilomètres.

Dans ces cas là nous sommes ravis d'avoir nos vélos bien suspendus. Mais quid pour la remorque ?

 

BOB-IBEX

Présentation

Bob Ibex
Bob Ibex
Bob Ibex Détail

 

Nous avons repéré sur Internet (et vu quelques-unes sur le terrain) les remorques BOB (site constructeur US, vendu par LeCyclo.com.

C'est une marque Américaine qui se décline en 2 modèles principaux : BOB-YAK et BOB-IBEX. Elles sont très similaires.
Leur différence essentielle : Seule la seconde, la BOB-IBEX, est suspendue...

Nous avons vu des vidéos d'utilisateurs montrant ses performances en tout-terrain... convaincant !

La remorque BOB-IBEX peut être fournie avec son sac imperméable de transport.

 

 

Bob Ibex

Pour l'accrochage il suffit de changer l'axe de la roue arrière avec celui-ci, qui est fourni avec la remorque.Bob Ibex Attache Il est bon de l'avoir en pièce détachée de secours !... chez LeCyclo.com

Le roulage est EXCELLENT : doux, hyper stable (à condition de ne pas dépasser 40 km/h en descente, sinon ça louvoie... normal)... MAIS IL Y A UN PROBLÈME...

 

MAIS !!!...

Oui, il y a un MAIS.

Les différentes balades régionales, que nous avons faites avec la BOB, chargée à 20kg, ont été un régal. MAIS nous sommes partis chargés à bloc en dehors de notre région... Et là deux soucis se sont présentés.

Ces soucis n'existeront pas pour tout le monde. Mais voici pourquoi ils existent pour nous :

  1. Comme nous l'expliquons dans la page Partir, Revenir nous apprécions le train pour aller vers nos zones de plaisir à vélo. Or pour manipuler la remorque DÉTELÉE avec plus de 30kg dedans... l'équilibre sur la monoroue est alors très précaire. Il faut être à deux, dos courbé à zigzaguer entre l'entrée du wagon et le lieu de dépôt... Donc pas de problème rédhibitoire mais petit souci quand même.
  2. Par contre le GROS souci, c'est en roulant. En effet deux facteurs se conjuguent pour rendre la solution nettement inexploitable :
    • Pour notre confort nous utilisons des vélos tout suspendu (des B'twin7 à l'époque de cet achat, voir page Quel vélo en cyclo-randonnée). De ce fait la partie arrière du cadre n'est pas infiniment rigide. En utilisation classique (sans remorque) sa rigidité ne pose jamais problème. Par contre avec la grosse charge de la remorque, dès que le vélo penche un peu d'un coté puis de l'autre (par exemple durant l'effort d'un redémarrage) on subit une forte accentuation du balancement latéral qui fait nettement louvoyer. Il faut dire que nous avons cumulé les désavantages puisqu'il y a eu un vent latéral assez fort. Mais le fait est là... et c'est désagréable et dangereux !
    • Le deuxième facteur (très aggravant) c'est le rapport de poids entre la charge transportée et le poids du cycliste. Martin fait 61kg (1.75m), cela ne permet pas de contrebalancer suffisamment les plus de 30kg de la remorque.

Dans toutes nos balades antérieures la charge était de 20kg, c'était super. Rapport de 1 pour 3 entre la charge et le cycliste c'était tout bon. Par contre dans ce voyage le rapport est passé à 1 pour 2... et là ce n'était plus bon du tout.

En 2004, avant de se mettre sérieusement au vélo (et de changer de type d'alimentation), Martin pesait 82kg (bien sûr toujours 1.75m). À cette époque le ratio aurait été nettement plus favorable. Mais il n'est pas question de reprendre du poids pour sauver la solution BOB-IBEX...  à 61kg la vie est nettement plus belle !!!

En conclusion pour la plupart des cyclorandonneurs la BOB-IBEX sera parfaite (vélo plus rigide ou rapport de poids favorable). Mais pour nous la BOB c'est fini... direction eBay.

VITELLI-Camping

Nous avons repris nos recherches avec un nouveau cahier des charges :

  • Remorque à deux roues, donc parfaitement autostable, ne générant aucun effort alternatif sur le châssis du vélo suspendu.
  • Facile à manœuvrer à la main une fois dételée (dans les trains).
  • Si possible démontable pour son rangement sous la tente et au domicile.
  • Si possible suspendue.

Une recherche approfondie sur le Web nous a permis de trouver l'objet sinon idéal, au moins répondant à un maximum de critères. C'est une remorque Suisse, la VITELLI-Camping :

  • Son centre de gravité est très bas, procurant une très bonne stabilité au roulage.
  • Elle est facilement tractable à la main. Il suffit de tourner le timon dans sa jonction au châssis et l'adaptateur à verrou devient poignée (surélevée) de traction, donc sans avoir à se casser le dos en se pliant en deux.
  • Elle n'est hélas pas suspendue. Apparemment aucun modèle à deux roues n'existe de la sorte. Toutefois ses grandes roues procurent un minimum d'amortissement. Il est certain que pour les cas excessivement chaotiques comme le canal du midi il faut éviter de la prendre, mais pour des chemins caillouteux cela doit passer sans problèmes.

Bob Ibex   Bob Ibex  Bob Ibex   Bob Ibex   Bob Ibex

Ci-dessus VITELLI-Camping d'ORIGINE

Ci-dessous VITELLI-Camping CUSTOMISÉE (voir détails ci-après)

  

 

MODIFICATIONS ET RAJOUTS

La remorque telle que fournie nécessite quelques bricolages

RENDRE LES PIÈCES D'ASSEMBLAGE IMPERDABLES

Comme on l'a décrit plus haut, le timon est démontable. Le GROS PROBLÈME c'est que les 3 pièces d'assemblage (goupille, vis à serrage rapide et rondelle) ne comportent aucun dispositif les rendant imperdable.

Le plus grave serait la perte de la rondelle. Car, sans elle, la vis à serrage rapide ne peut plus venir serrer correctement le timon. En effet sans rondelle (ultra large) la vis rentre dans l'embout d'assemblage, sans serrer celui-ci. Or quoi de plus facile que de perdre une rondelle ? Exemple sur un quai de gare on compacte la remorque. Donc on démonte la vis... la rondelle tombe... roule... et va se perdre sur les voies, sous un train, dans un égout.

Bref il est vital de corriger cette erreur de conception.

Il convient d'abord de remplacer la rondelle par un fer plat épais que l'on perce de 2 trous. Un trou Ø 8 pour le passage de vis et un trou Ø 4 pour le passage d'un lien de sécurité.

        

Comme lien on utilise par exemple du câble souple électrique. Le lien est fixé d'une part au châssis de la remorque et d'autre part à la nouvelle rondelle (en fer plat), à la vis et à la goupille.

FANIONS DE SÉCURITÉ

Deuxième erreur de conception, rien n'existe pour placer des fanions de sécurité. Alors qu'étant surbaissée, la remorque est assez discrète. Cela peut être dangereux.

La plupart des fanions du commerce sont livrés avec une patte métallique qui vient se fixer sous l'écrou de serrage de roue. Ceci est inapplicable sur la Vitelli, car les axes de roue sont très spéciaux avec démontage par pression.

Il convient donc de bricoler des puits de mât. Les contraintes étant que cela ne vienne pas en verrue extérieure au châssis, que cela ne donne pas de partie saillante (coupante) aux sacs (étanches !) transportés et que cela respecte l'intégrité des mâts en fibre de verre, même sur piste défoncée.

Debout

 

Le bricolage réalisé consiste à créer des puits de mât en tube d'aluminium. Dans ces petites dimensions, les tubes d'aluminium font 1 mm d'épaisseur. On peut craindre que le tube ne se déforme au moindre petit choc.

Par conséquent il convient de doubler l'épaisseur en enfilant l'un dans l'autre un tube de 8 (6 int.) dans un tube de 10 (8 int.).

Il suffit alors de rattraper le jeu entre le mât et le tube d'aluminium à l'aide de collant large ultra-puissant renforcé textile. Ce collant est enroulé sur le mât en fibre de verre :

  • Une bande collante dans la partie basse du puits
  • Une bande collante dans la partie haute du puits

Les bandes collantes sont enroulées en multitour jusqu'à ce que le diamètre extérieur formé soit très légèrement inférieur au diamètre intérieur (6 mm) du tube alu de 8.

 

Puits alu  Puits alu

 

Les puits ainsi constitués peuvent venir s'assembler sur le châssis de 2 façons différentes. Un puits unique à l'arrière de la remorque. Deux puits latéraux à l'avant de la remorque.

Dans les 2 cas le haut du puits est fixé sur le tube horizontal haut du châssis de la remorque par 2 colliers de serrage inox croisés (colliers taille Ø24-36 mm, largeur 8 mm).

 

            

Des cordons élastiques (verts sur les photos) empêchent les mâts de se désemmancher de leurs puits au passage des cahots.

   

PLAQUE DE FOND

L'absence de plaque de plaque de fond peut poser deux problèmes :

  • Projections de boues par le dessous (origine des roues de la remorque)
  • Des parties de sacs peuvent passer au travers du fond de remorque TRÈS ajouré en fil d'acier, et venir frotter et s'user sur le sol.

Nous avons donc fabriqué une plaque de fond en contre-plaqué marine de 4 mm.

  

ICI PLAN AUTOCAD en PDF

PNEUS

Les pneus de 20" d'origine sont des 'noname' (sans marque) 'made in Taiwan'. Le 'made in China ou Taiwan' peut être excellent quand il est adossé à une vrai marque garante de technologie et de qualité. Par contre sans marque, là on peut être sûr que c'est du très médiocre.

ASTUCE
Des pneus 20" sont difficile à finir de monter (quand il ne reste plus que 10cm de la 2ème lèvre du pneu à faire rentrer dans la jante).

En fait quand on a rentré la moitié du pourtour de cette seconde lèvre, il faut placer une sangle Velcro au milieu de cette partie. Cette sangle vient enserrer le pneu ET la jante. Ainsi le serrage de la sangle vient faire rentrer le pneu au fond la jante. Ceci a pour effet de décentrer légèrement le pneu vers la dernière partie où nous finirons le rentrage de lèvre, et par conséquent facilitera un peu le passage du pneu sur le talon de la jante.


Avec un vélo sans remorque on peut slalomer entre des bouts de verre ou de silex. Avec une remorque, on est sûr qu'il y aura bien une roue qui pâtira d'un passage 'piquant'.

Donc s'aventurer en randonnées au long cours avec de telles 'choses' serait chercher les problèmes. Il est vraiment fort regrettable que VITELLI équipe aussi mal sa remorque.

Ces pneus ont donc été remplacés par le 'standard' du cyclorandonneur averti... des SCHWALBE en modèle MARATHON PLUS. Ces pneus sont dans le top anti crevaison de la marque (6/6).

 

 

 

Révision en date du 05/08/2013
Valid XHTML 1.0 Transitional   CSS Valide !  
cyclo-randonnée — cyclo-randonnee — cyclorandonnée — cyclorandonnee — cyclo-tourisme — cyclotourisme — vélo — velo — randonnée à vélo — rando cyclo — vélo rando — rando — itinéraire vélo — bicyclette — canaux — voie verte — piste cyclable — vtt — vtc —