QRcode
 
Banner
English in English
Imprimer
Search
Diapos
Plan
Contact
QRcode

 

ACCUEIL  >>   MENU_FIN
   
< - >  Faciliter l'effort  —   Itinéraires  —   Cheminer  —   Équipement  —   Hébergement  —   Paradis  —   Préparatifs  —   Entre amis  —  
             
Partir, revenir  —   Profils  —   Diaporamas  —   Santé  —   Bénévolat  —   Liens  —   Maîtres‑d'œuvre  —   Plan  —   Contact
   

PRÉPARATIFS - Préparer sa cyclo-randonnée

Hyperlink

PRÉPARATIFS… peu ou beaucoup… " that is the question "

Suivant la nature et le tempérament de chacun, cette étape peut être survolée ou sérieusement prise en compte.

De notre point de vue elle est essentielle à la qualité et à la réussite d'une cyclo-randonnée.

CHECK-LIST… LA SOLUTION

Pour faire des préparatifs de façon exhaustive mais sereine LA solution avec un grand 'L' et un grand 'A' est de faire une check-list.

Mais une check-list n'est pas figée. Il faut faire du retour d'expérience comme l'on dit dans l'industrie. Durant le voyage on note les manques et améliorations à faire. Et dès le retour à la maison (quand la mémoire est encore toute fraîche) mettre à jour la check-list en tenant compte de l'expérience que l'on vient de vivre.

Le plus pratique est de créer cette check-list dans un tableau EXCEL :

  • Une feuille liste le planning des grandes étapes de la préparation
  • Une feuille contient la liste de TOUS les objets que l'on emmène, regroupés par thématiques
  • Pour ceux qui maîtrisent l'outil informatique et ce logiciel en particulier, une feuille supplémentaire en mode tableau croisé dynamique permettra de re-trier automatiquement la liste par contenant (sacoches AV, AR… à qui)

SUJETS À PRÉPARER

SOUPESER LES GRANDS ÉQUILIBRES

Soupeser les grands équilibres c'est doser :

  • La distance totale à parcourir.
  • Le sens de parcours des itinéraires en fonction des vents dominants de la saison (si possible vent dans le dos plutôt que de front).
  • Le nombre d'étapes et la distance journalière.
  • L'existence d'hébergements aux étapes envisagées.
  • Le cumul de dénivelé par étape.
  • Le coût des hébergements suivant les pays/destinations.
  • Le coût de l'alimentation suivant ses choix et envies (picnic, restaurants…).
  • Le coût des trajets A/R vers/depuis les début/fin de la cyclorandonnée (bateau, train, avion, voiture location…).

 

LES VÉLOS

CHANGER LES PIÈCES D'USURE

Dans le mois précédent le départ changer :

  • Câbles (freins, dérailleurs)
  • Plaquettes (ou patins) de frein
  • Selle (oui, une selle gel est une pièce d'usure !)
  • Pneus et chambres à air
  • Chaîne (si rando de plus d'un mois)

VÉRIFIER

Vérifier l'état de :

  • Éclairage avant et arrière
  • Serrages de toute la visserie
  • Pression des pneus
  • Pression et/ou réglage des suspensions
  • Courroie crantée (vélos sans chaîne et avec boîte de vitesse)

VACCINATIONS

Les vaccinations ne sont pas réservées aux destinations lointaines et exotiques.

Même pour l'Europe les tiques sont des vecteurs de maladies graves. Si rien n'existe contre la maladie de Lyme, par contre il y a des solutions contre l'Encéphalite à Tiques. Voir cette page à ce sujet.

S'y intéresser suffisamment à l'avance, car les vaccinations comportent souvent des rappels à quelques semaines ou mois d'intervalle.

ASSURANCE

Vérifier si les assurances incluses dans ses contrats multirisques et/ou liés aux cartes bancaires peuvent couvrir les risques liés au voyage à vélo.

Dans le cas où l'on possède un vélo très technique et donc de valeur importante, il y a de fortes chances que ces couvertures ne suffisent pas.

Dans ce cas, la meilleure solution est de prendre une licence FFCT et d'y adjoindre les options facultatives d'assurance matériels (dont vélos) et rapatriement. Les couvertures et les coûts sont nettement plus intéressants qu'avec les assurances classiques.

PANNE VÉLO = RAPATRIEMENT À VOS FRAIS

Dans tous les cas prévoir les rapatriements sur maladies, accidents aussi bien pour les humains que pour les matériels… SAUF QUE… il y a un ÉNORME trou dans la protection rapatriement. Nous l'avons vécu durant notre randonnée estivale 2021.

Durant une étape, tout à coup, ma Chérie s'est retrouvée à pédaler dans le vide. Plus AUCUN entraînement du vélo. Le pédalier tournait dans le vide. Compte tenu de notre chargement, pousser nos vélos sur des kilomètres est impossible. Précautionneux, j'ai dans mes sacoches beaucoup d'outils et pièces de rechange (cela nous a servi beaucoup de 2005 à 2012, pour réparer nos vélos durant l'ère de nos vélos Decathlon). Mais là, j'ai eu beau chercher jusqu'au fond de mes sacoches, je n'ai pas trouvé de moteur de remplacement ! C'était fini, arrêt total. Heureusement la 4G passait dans ce coin de campagne.

Donc nous avons contacté nos assurances pour déclencher un rapatriement. Assurance FFCT, MAAF, carte bancaire GOLD… tout y a passé… Mais partout la même question "quelles sont les blessures ?". Je réponds avec satisfaction "qu'heureusement il n'y a aucune blessure". Et donc partout la même réponse finale "désolé, cher Monsieur. Pas de maladie, pas de blessure, alors nous ne pouvons rien pour vous, merci de nous avoir appelé, bonjour chez vous.".

La seule solution a été de nous faire rapatrier en taxi, à nos frais. 650 € ! Oui, la réalité actuelle en France, c'est qu'aucune assurance ne couvre le rapatriement suite à une panne technique du vélo. Le pire est assurément l'assurance de la FFCT (Fédération Française de CYCLO-TOURISME). Vous faites un voyage de cyclotourisme, donc par définition "en itinérance sur votre vélo". Mais la garantie rapatriement FFCT ne joue, comme les autres, que sur cause de maladie-blessure.

Certes beaucoup de pannes vélo peuvent être résolues rapidement sur place, sans nécessiter de rapatriement. Freins défaillants, pneu éclaté, rayon ou jante cassée, chaîne rompue, etc. Énormément de problèmes peuvent être réparés dans les environs de leur survenance. Mais d'autres défaillances sont possibles.

Après coup j'ai discuté avec des responsables de nos assurances. Tous admettent qu'il y a un trou dans leur protection, mais en disant qu'il y a nouveauté avec les VAE et que le problème ne se posait pas jusqu'à présent avec les vélos classiques. Je leur ai répondu qu'une casse du cadre du vélo était possible sur n'importe quel vélo classique. Ils m'ont rétorqué qu'alors cela entraînait une chute et donc une blessure (rapatriement pris en charge). Je leur ai objecté que dans la plupart des cas la casse du cadre ne générait pas une désintégration de celui-ci ; donc pas de chute mais impossibilité totale de continuer son voyage. Ce qu'ils ont admis… mais sans avoir de solution.

Donc si vous voyagez en voiture aucun problème, la moindre petite panne conduira à la prise charge de votre rapatriement. Mais en voyage à vélo, même l'assurance FFCT spéciale "voyage à vélo" ne le prend pas en charge !!!

MOYENS DE PAIEMENT

Même pour voyages en Europe il faut tenir compte de la variété des situations de paiements.

Par exemple :

  • en Norvège, Suède, Danemark (etc) la devise n'est pas l'Euro.
  • en Allemagne :
    • Beaucoup de campings n'acceptent que les cartes bancaires locales (Allemandes).
    • Certains commerces ou services n'acceptent qu'un seul des deux grands types de cartes internationales (MasterCard OU Visa).

Il faut donc :

  • Posséder les cartes des 2 grands réseaux : MasterCard ET Visa.
    Donc si votre banque ne délivre qu’un seul type de carte, il faut alors prendre une carte du réseau manquant dans une filière différente (autre banque, banque internet ou carte délivrée par des commerces de grande distribution).
  • Demander aux organismes émetteurs des cartes bancaires des plafonds suffisamment élevés de règlements ET de retraits (pour les paiements inévitables et nombreux en cash)

DIVERS

Liste de traductions de mots importants et répétitifs dans les différentes langues des pays traversés (exemple liste des aliments et ingrédients pour les courses aux supermarchés)

Carte de sécurité sociale Européenne (à demander sur le site ameli.fr un mois avant le départ au minimum).

Liste de ses mots de passe des sites et services Web indispensables.

DURANT LE VOYAGE ET AU RETOUR

Durant le voyage on constate toujours qu'il y a des choses à améliorer. Il convient de ne pas se fier seulement à sa mémoire. La meilleure solution est de noter soigneusement au fil des jours tous les sujets qui seront à traiter pour le prochain voyage. Suivant son profil informatisé ou non, ce sera dans un fichier unique sur son smartphone ou sur un petit carnet papier.

Ainsi au retour on pourra aussitôt réaliser les améliorations à apporter pour que le voyage suivant soit encore (et toujours plus) un grand plaisir.

A. R. P. (Késako ?)

De ce qui précède on peut résumer que pour garantir un maximum de plaisir la règle à respecter c'est :

  • Anticiper
  • Résoudre
  • Profiter
Révision en date du 11/06/2022
Valid XHTML 1.0 Transitional   CSS Valide !  
cyclo-randonnée — cyclo-randonnee — cyclorandonnée — cyclorandonnee — cyclo-tourisme — cyclotourisme — vélo — velo — randonnée à vélo — rando cyclo — vélo rando — rando — itinéraire vélo — bicyclette — canaux — voie verte — piste cyclable — vtt — vtc —